COMMUNAUTÉ
ÉLARGIE

Ocean i3 constitue une communauté élargie basée sur l'apprentissage,
la recherche et l’intervention

LA COMMUNAUTÉ

La communauté compte des acteurs académiques et non académiques qui apportent leurs connaissances et des perspectives diverses pour élaborer des visions complexes et intégrées sur les problèmes liés à la pollution plastique.

Participe activement à la conception et conceptualisation du projet, assure la fonction de coordination entre la communauté universitaire et les acteurs territoriaux et est responsable de la gestion, de l’organisation et de la logistique. 

Comprend une personne référante de chaque université qui fait le lien entre les équipes pédagogiques, l’équipe de projet et les instances universitaires (directions, services, vice-rectorats, etc.). 

Se compose d’enseignant(e)s chercheurs des deux universités qui assurent le tutorat des étudiant(e)s et participent à la conception des méthodologies, à l’identification des compétences Oi3 et au développement des collaborations avec les acteurs socio-économiques.

Se compose d’étudiant(e)s issus de différentes disciplines, de licence et de master, ainsi que de la participation transversale de doctorants. 
 
 

DISCIPLINES

Le projet vise à accroître l'interdisciplinarité pour parvenir à une vision intégrée et complexe des problèmes et des enjeux. Jusqu'à présent, les étudiants impliqués proviennent de :

0
DISCIPLINES

Pédagogie et sciences de l’éducation, Criminologie, Droit (différentes branches), Économie et Entreprise, Soins infirmiers, Biologie (différentes branches), Communication et journalisme, Psychologie, Innovation et management dans le Sport, Philologie française, Publicité et relations publiques, Chimie de l’environnement, Ingénierie…

TRANSFERT DE L'INITIATIVE

Oi3 est en train de consolider une approche basée sur les communautés d'apprentissage et de recherche pour la durabilité. Elle pourra être transposée et adaptée à d'autres domaines thématiques travaillés sur le Campus Euskampus Bordeaux tels que, par exemple, l’Économie circulaire, les Énergies renouvelables, entre autres).

La stratégie européenne atlantique est aussi un domaine de référence en matière de transfert et nous avons notamment participé à des conférences pour apporter des résultats au Pilier 2 “Blue Skills et Ocean Literacy”.
Ocean i3 est actuellement considéré comme une bonne pratique internationale venant nourrir le cadre de l’Alliance des universités européennes ENLIGHT Erasmus + auquel participent l’UPV/EHU et l’UB, et dont le principal objectif est de promouvoir la qualité de vie, la durabilité et l’engagement citoyen à l’échelle mondiale par la transformation de l’enseignement supérieur.

UNIVERSITÉS

ACTEURS SOCIO-ÉCONOMIQUES

Julieta Barrenechea

Responsable « éducation et employabilité » à l’Euskampus Fundazioa-País Vasco ; plus spécifiquement rattachée au Campus eurorégional d’excellence internationale Euskampus Bordeaux. Elle fait également partie du personnel de l’Université de Bordeaux-France au sein de la Direction innovation, partenariats, entreprises (DIPE) où elle est en charge du développement de projets pilotes d’innovation en formation et employabilité. Elle est l’une des coordinatrices du projet Ocean i3 dans le cadre de cette collaboration bilatérale.
Diplômée en sociologie (UBA), DEA en gestion de la science et la technologie UPV/EHU et docteure en philosophie des sciences UPV/EHU, elle a coordonné le Programme régional GAZE (Gipuzkoa-Pays Basque) et le projet IKD GAZtE (UPV/EHU) qui visent à promouvoir le sens de l’initiative et la culture entrepreneuriale chez les étudiants de l’enseignement supérieur. Elle a à son actif différents travaux de recherche, des projets d’intervention et des publications sur l’évaluation de la connectivité dans l’activité scientifique et les réseaux de connaissances étendus, l’innovation sociale, la culture entrepreneuriale et l’autonomisation des étudiants dans le cadre de l’innovation pédagogique et des réseaux de collaboration inclusifs et responsables.

Itziar rekalde

Itziar Rekalde-Rodríguez est titulaire d’un doctorat en pédagogie de l’Université de Salamanque (2000). Elle est actuellement professeur au Département de didactique et organisation scolaire de l’Université du Pays basque (UPV/EHU) et enseigne en licence en Pédagogie, dans le cadre du master en Formation des enseignants de l’enseignement secondaire obligatoire, en formation professionnelle et en enseignement des langues étrangères, ainsi que dans le cadre du master universitaire en recherche sur les domaines socio-éducatifs. Elle a coordonné le Service de conseil éducatif de l’UPV/EHU (2009-2018) et est membre de la Commission académique du master en recherche dans les domaines socio-éducatifs, et du programme de doctorat École, Langue et Société auquel elle prend part autour des axes de recherche du groupe IkasGura. Elle a pris part à 31 projets de recherche et conclusion de contrats avec des entreprises publiques et privées, et a publié 84 articles de recherche.

Yannick hernandez

Yannick Hernández est titulaire d’un doctorat international en sciences de l’activité physique et du sport de l’Université polytechnique de Madrid (2015). Il est actuellement maître de conférences à la Faculté de STAPS du Collège Sciences de l’Homme de l’Université de Bordeaux sur le campus de Bayonne et responsable du Master International Projets et Produits Action Sports – Sports de Glisse (Mi2PAS-SDG). Il est chercheur au Laboratoire Cultures – Education – Sociétés (LACES EA 7437) et responsable scientifique du projet TranSPORT(S) à la Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine (MSHA). Il a coordonné deux projets de recherche, participé à 11 d’entre eux financés par des entités publiques et privées, et a publié 30 articles de recherche et participé à plus de 40 congrès nationaux et internationaux.

Cecile Agullo

Cécile Agullo, diplômée d’un Master en Langues Etrangères Appliquées au Commerce International de l’université de Tours et d’un Master en Coopération transfrontalière et inter-territoriale de l’université de Pau Pays de l’Adour (UPPA- Bayonne), a rejoint l’Euskampus Fundazioa début 2020 en tant que Chargée de mission pour le projet Oceani3